© MIKESHAKE® 2017-2019  I   CONTACT  I   MENTIONS LEGALES  

  • Facebook - Mikeshake
  • Instagram - Mikeshake
  • Twitter - Mikeshake

EXCLUSIVE INTERVIEW : JOHNNY SMITH, SANS PRISE DE TÊTE

 

EXCLUSIVE INTERVIEW

 

En surfant sur les vagues de la provocation, de la pop culture ou des animaux, Johnny Smith s'amuse à proposer un monde décalé et hilarant. Johnny Smith est originaire de Houston, au Texas, où il a étudié le théâtre au Lycée des arts de la scène et des arts visuels. Il est diplômé de l'Université du Texas à Austin avec un diplôme à Los Angeles. Depuis qu'il est à Los Angeles, il a joué dans plus de 35 publicités, écrit, joué et réalisé de nombreux courts métrages et a été présenté dans le Tonight Show avec Jay Leno quand sa série YouTube "Scaring Evelyn" est devenue virale. Fan assidu de comédie, il essaie de partager cela à travers son travail de collage. Il nous fait l'honneur de répondre à nos questions pour cette interview bilingue qui ouvre un nouvelle année de rencontres avec ceux qui font l'actualité artistique mondiale en offrant une lecture originale du monde contemporain.

 

While surfing the waves of provocation, pop culture or animals, Johnny Smith has fun proposing an offbeat and hilarious world. Johnny Smith is from Houston, Texas, where he studied drama at the Lycée des Arts de la Plage and Visual Arts. He graduated from the University of Texas at Austin with a degree in Los Angeles. Since he has been in Los Angeles, he has appeared in more than 35 commercials, written, starred and directed many short films and was featured in the Tonight Show with Jay Leno when his YouTube series "Scaring Evelyn" went viral. An avid comedy fan, he tries to share this through his collage work. It gives us the honor to answer our questions for this bilingual interview which opens a new year of meetings with those who make the world art news by offering an original reading of the contemporary world.

 

Plus d'infos : The Johnny Smith et Instagram

 

 

 

MIKESHAKE: Qui es-tu, Johnny? Parles-nous de toi ?

JOHNNY: Johnny Smith est né Jonathan Smith à Houston au Texas dans les années 80. Quand il a déménagé à Los Angeles, en Californie, il a décidé de devenir "Johnny", de se débarrasser d'un "h" et d'en ajouter un autre. Il aime agir, écrire, diriger, danser, manger, boire et faire des collages numériques tout en regardant des téléfilms Bravo. C'est ainsi qu'il traite son anxiété (et le garçon a de l'anxiété!). Il est aussi obsédé par son chien Freeway. Et il aime parler de lui à la troisième personne!

 

MIKESHAKE: Who are you, Johnny ? Tell us about yourself ?

JOHNNY: Johnny Smith was born Jonathan Smith in Houston Texas in the 80s. When he moved to Los Angeles, California, he decided to go by "Johnny" getting rid of one "h" and adding another one. He likes to act, write, direct, dance, eat, drink and make digital collages while watching Bravo reality TV shows. This is how he deals with his anxiety (and boy does he get some bad anxiety!) He is also obsessed with his dog Freeway. And he loves speaking in the third person!

 

 

 

 

MIKESHAKE : Tu mélanges les collages avec les manipulations photo et proposes un univers décalé, parfois fou, toujours avec le sourire. Le résultat est incroyable et démontre qu'il n'y a pas de limites à la créativité. Je suis toujours intéressé par les influences des artistes les plus frappants. Peux-tu nous donner quelques noms d'artistes à découvrir qui, en partie, étaient essentiels à ta vision de l'art et de la création aujourd'hui?

JOHNNY: Hannah Hoch, Salvador Dali, Linder Sterling et Urs Fischer sont tous des artistes qui inspirent mes collages. J'aime leur style visuel. Je travaille avec le duo d'artistes The Haas Brothers quatre jours par semaine et ils sont une source constante d'influence; ils aiment exprimer l'humour et la sexualité dans leur travail qui sont des thèmes que j'aime aussi partager dans mon art. L'humour est ma qualité préférée dans tout et n'importe quoi. J'aime rire. Je pense que les éclats de rire sont plus sexy que n'importe quel pack de six. La vie est déjà assez dure, c'est bon d'avoir de l'humour. Je pense que c'est bien que l'art se prenne au sérieux, je me sens personnellement attiré par le côté le plus idiot des choses.

 

MIKESHAKE: You mix collage with photo manipulations and propose an offbeat universe, sometimes crazy, always with a smile. The result is incredible and shows that there are no limits to creativity. I am always interested in the influences of the most striking artists. Can you give us some names of artists to discover which, in part, were essential to your vision of art and creation today?
JOHNNY: Hannah Hoch, Salvador Dali, Linder Sterling and Urs Fischer are all artists that inspire my collage making; I love their visual style. I work with the artist duo The Haas Brothers four days a week and they are a constant source of influence; they like to emote humor and sexuality in their work which are themes I love to share in my art as well. Humor is my most favorite quality in anything and everything. I love to laugh. I think laugh lines are sexier than any six pack. Life is hard enough as it is, it's good to have humor. I think it's fine for art to take itself seriously, I just personally gravitate to the sillier side of things.

 

 

 

 

MIKESHAKE: Peux-tu nous parler de ton processus artistique, maintenant?

JOHNNY: J'aime le concept de surréalisme et de juxtaposition et j'adore le collage art. Je recherche dans les images en ligne et je prends celles que je trouve visuellement intéressantes et je les stocke. Je vais ensuite voir celles qui se mélangent visuellement bien pour peut-être raconter une histoire ou une blague. D'autres fois j'ai une idée spécifique et cherche des images à manipuler et à assembler pour un rire spécifique ou une pensée provocatrice.

 

MIKESHAKE: Can you tell us about your art process, now? 

JOHNNY: I love the concept of surrealism and juxtaposition and I love collage art. I search through images online and grab one that I find to be visually interesting and store them in a bank. I then will see which ones visually blend well together and maybe tell a story or a joke.Other times I have a specific idea and seek out images to manipulate and piece together for a specific laugh or provocative thought.

 

 

MIKESHAKE: Quelques mots sur ton business?

JOHNNY: J'ai eu une exposition solo cette année intitulée "Inappropriation" (jusqu'au 8 janvier 2018 à West Hollywood) et il était extrêmement encourageant de voir mon travail imprimé, encadré et accroché au mur d'une galerie. Auparavant, je voulais créer des images et les partager uniquement sur les médias sociaux, il est donc excitant de les partager dans le bel espace d'une galerie. Je n'ai plus besoin d'utiliser seulement Instagram comme cube blanc! J'ai une imprimante avec laquelle je travaille et elle est incroyable, alors je commence à imprimer des éditions et à les vendre. Mon business évolue lentement, mais ça bouge!

 

MIKESHAKE: Some words about your business?

JOHNNY: I had a solo show this year called "Inappropriation" (that is up until Jan 8, 2018 in West Hollywood) and it was extremely encouraging to see my work printed, framed and hung on a gallery wall. Previously I would create images and solely share them on social media, so it's exciting to share them in a beautiful gallery space. I no longer have to use only Instagram as my white cube! I have a printer I work with and she is incredible, so I am starting to print editions and sell them. My business is moving slowly, but it's moving!

 

 

 

 

MIKESHAKE: Quels messages forts essayes-tu de faire passer par ton travail?

JOHNNY: Un moment "LOL", un roulement des yeux, une évasion momentanée de la dureté du climat actuel du monde. Oh, et ma haine totale du "président" Trump.

 

MIKESHAKE: What strong messages do you try to give by your work? 

JOHNNY: A "LOL" moment, a rolling of the eyes, a momentary escape from the harshness of the world's current climate. Oh, and my complete hatred of "President" Trump.

 

 

 

 

MIKESHAKE: As-tu des conseils à donner à tous les jeunes artistes qui ont de bonnes idées, un style, un talent singulier qui cherche une plus grande visibilité?

JOHNNY: Continuez à créer de l'art et ne vous arrêtez JAMAIS. Ne laissez pas les ennemis ou les trolls décourager votre vérité. Utilisez les médias sociaux pour partager votre travail et quand vous atterrirez, vous le saurez. Et, alors vous allez devenir viral! Mais ne vous arrêtez jamais! Continuez à le partager parce qu'il y a un public affamé.

 

MIKESHAKE: Do you have some advices to give to all young artists who have good ideas, a style, a singular talent which seeks greater exposure?

JOHNNY: Keep creating art and NEVER stop. Don't let haters or trolls discourage your truth. Use social media to share your work and when you land, you will know it. And, then you you will go viral! But NEVER STOP! Keep sharing it because there is a hungry audience out there.

 

 

MIKESHAKE: Qu'aimerais-tu ajouter pour clore cette interview?

JOHNNY: Je peux faire grincer mes yeux. Si jamais vous tombez sur moi, demandez-moi et je serai heureux de les faire grincer pour vous. En espérant ne pas vous faire vomir.

 

MIKESHAKE: What would you like to add to this interview?

JOHNNY: I can make my eyeballs squeak. If you ever run into me, ask me and I will gladly squeak them for you. And hopefully not make you vomit.

 

MIKESHAKE : Thank you, Johnny! Don't change anything!

 

 

Plus d'infos : The Johnny Smith et Instagram

 

EXCLUSIVE INTERVIEW - JOHNNY SMITH

© MIKESHAKE, Janvier 2018

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Aidez les artistes et les photographes à exposer davantage leur travail. Partagez cet article avec vos amis

Help artists and photographers get more exposure for their work.

Share this with your friends

Collages numériques, contemporains, surréalistes et manipulation de photos par Gaia Barnatan, @liquidpink, basé à Melbourne, en Australie.

La photographe française Lou Escobar propose des scénographies authentiques où les années rétro apparaissent comme une source d’inspiration. Le passé se confronte au présent, ce qui conduit à une diversité des thèmes abordés et de créer un univers ri...

Qu’est-ce qui représente au mieux l’itinérance aux States ? Les motels (contraction de motor et hôtel), ces hôtels-restaurants-shops-stations essence aux abords des routes, là où l’on peut faire un break et se détendre en plein parcours. Tim Anderson...

Collé au siège de la voiture, le photographe Eric Van Nynatten, basé à Brooklyn, nous transporte dans les rues authentiques et touristiques de la vieille Havane, à Cuba. La série, intitulée “Havana Observations”, retrace un voyage effectué en 2017. L...

Bien qu'ils aient l'air disgracieux ou effrayants à certains égards, les lieux abandonnés et délabrés tendent à avoir une beauté qui leur est propre et qui a été polie par le temps. S'arrêter véritablement et apprécier les petites choses...

Emilio Sansolini, designer Argentin / Italien, a toujours aimé concevoir, dessiner et surtout créer des choses. Cette série imagine les chaussures de football qui seraient devenues luxueuses par des marques qui ne se sont pas dédiées à cette discipli...

Luis Alvarez Torezano doit ressentir une connexion particulière avec la personne en vue d’en faire son portrait. Pour lui, un portrait réussi doit chercher à restituer l’âme de la personne en s’appuyant sur un minimum de détails physiques. Une étude...

Mikeshake aime Neil Krug! En dehors de pochettes de disque réalisées pour Lana Del Rey ou Tame Impala, le photographe californien continue à nous régaler les yeux avec ses séries à l'esprit psychédélique, à la fois brûlantes et nébuleuses, cinéma...

Ken Flewellyn est un artiste peintre réaliste. Son travail est marqué par son intérêt pour l’humain et plus particulièrement pour les différentes cultures et leurs interactions. Il réalise majoritairement des portraits de femmes. Inspirées par son am...

Artiste mexicain, Jose Cacho évoque son travail, élégant et raffiné : "Dans mes travaux récents (2016-2019), je parcours les questions liées à la condition humaine, en particulier la présence des femmes sur la terre en tant que source de vie, de...

Tim Noble et Sue Webster prennent des choses ordinaires, y compris des ordures, pour faire des assemblages, puis dirigent la lumière pour créer des ombres projetées qui ressemblent beaucoup à quelque chose d'identifiable, y compris des autoportra...

Molly McCall utilise les photographies trouvées comme base de son art. Son travail est aussi intéressant que sa vie professionnelle. Inspirée par son arrière-grand-père, illustrateur du New York Times, et grand-père, aquarelliste professionnel du sud...

Please reload