mikeshake-dope-kicks-portraits-sneakers-

ANDREW RAE: PHONE BUDDIES, MONSTRES VISQUEUX


🇫🇷 Vous les avez tous vus. Les zombies, les morts-vivants, les formes pâles et fantomatiques dépourvues de tout ce qui ressemble à une vie à sang chaud. Vous les avez vus traînant le long du trottoir avec des marches inégales et blottis sous des abribus essayant désespérément d’éviter la lumière du soleil, qui leur est évidemment pénible aux yeux. Nous parlons bien sûr ici des marcheurs de la ville armés de téléphones intelligents, des gens qui sont toujours parmi nous, qui se déplacent dans nos quartiers, les visages enfouis dans leurs appareils. L'illustrateur basé à Londres Andrew Rae a continué à voir de telles personnes. «J’essaie de me promener tous les matins pour lutter contre mon style de vie sédentaire et c’est difficile de ne pas tomber sur toutes les personnes qui sont plongées dans leur téléphone», dit-il. «J'ai commencé à penser au téléphone comme s'il s'agissait de petits animaux domestiques ou d'animaux et que les gens se chatouillaient le ventre pour les rendre heureux, j'en ai parlé à mon ami Ruskin un jour où nous étions avec nos enfants de deux ans et il a aimé L'idée. » Ruskin étant un photographe qui a récemment pris beaucoup de photographies de rue, le couple a décidé de créer une belle collaboration entre leurs deux disciplines. / Instagram

🇬🇧 You’ve all seen them. The zombies, the walking dead, pale and ghostly forms devoid of anything resembling warm-blooded life. You’ve seen them shuffling along the pavement with uneven steps and huddled under bus shelters desperately trying to avoid the sunlight, which is evidently painful to their eyes. We are, of course, talking here about the smartphone-wielding walkers of the city, those people who are forever among us, moving through our neighbourhoods, with faces buried in their devices. The London-based illustrator Andrew Rae kept seeing such people. “I try to have a walk every morning to counter my sedentary lifestyle and it’s hard not to bump into all the people immersed in their phones,” he says. “I started thinking of the phones as if they’re little pets or creatures and people are tickling their bellies to keep them happy, I mentioned this to my friend Ruskin one day when we were out with our two-year-olds and he liked the idea.” Because Ruskin is a photographer, who has recently been doing a lot of street photography, the pair decided it could make for a nice collaboration mixing their two disciplines. / Instagram

© Andrew Rae

SUIVEZ-NOUS

  • Instagram
  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube

Partagez LA SELECTION DU DIMANCHE

Notre rendez-vous insolite et décalé du week-end 

tumblr_pn66o5cNl71shn04do1_500.gif

CULT

Fiction

dbb23e153d82244745f3c131f9039132.gif

Découvrez INSTAGRAM EXPERIENCE

Un concentré de talents créatifs, une collection exclusive