La Story des Marques Cover.png

MIKE MANDEL: PEOPLE IN CARS, COLLECTION 1970S A LOS ANGELES


🇫🇷 «Je voulais faire quelque chose qui aurait un peu d'humour et qui serait peut-être un peu risqué», dit le photographe Mike Mandel. Son nouveau livre, "People in Cars", fait exactement cela: c'est une collection d'instantanés qu'il a emmenés dans la Californie des années 1970 comme un enfant de 19 ans. «J'ai grandi à Los Angeles et toute mon expérience d'être dans L.A. était d'aller d'un endroit à l'autre en voiture», rappelle-t-il. Il a vu l'automobile comme une icône américaine et une maison en soi, où les gens passaient des heures de leur temps. À pied, d'une intersection, il a commencé à prendre des photographies franches de conducteurs. Il utilisait une lentille grand angle, ce qui lui obligeait à se rapprocher des voitures. "Ce n'était pas comme si je les regardais de loin, je voulais qu'ils me répondent d'une certaine manière", explique-t-il. Les images montrent des couples qui lui sourient, les enfants griffonnent, et une femme lança un doigt bien maniable. "Je pense qu'aujourd'hui, il aurait pu y avoir beaucoup plus de paranoïa pour être surveillés ou quelque chose, mais à l'époque c'était peut-être un moment plus naïf. Pour la plupart, les gens pensaient que c'était génial et répondait de manière joviale, et je me suis bien amusé à le faire. Le travail est venu au début d'une période prolifique pour Mandel: "Quand je vois ce que j'ai pu faire dans les années 70, je me sens vraiment coupable de ce que je peux faire en ce moment", dit-il en riant. Aujourd'hui, il est intrigué par les détails subtils auxquels il n'a fait aucune attention en tant qu'adolescent, comme les réflexions capturées dans les fenêtres des voitures. "Il est intéressant de revenir sur quelque chose que vous avez fait 45 ans plus tôt", dit-il. "C'est génial pour moi". / "People in Cars" Book

🇬🇧 "I wanted to do something that would have a bit of humor and maybe a little risky," says photographer Mike Mandel. His new book, "People in Cars", does just that: it's a collection of snapshots he took to California in the 1970s as a 19-year-old. "I grew up in Los Angeles and all my experience of being in LA was to get from one place to another by car," he recalls. He saw the automobile as an American icon and a home in itself, where people spent hours of their time. On foot, from an intersection, he began taking candid photographs of drivers. He used a wide-angle lens, which forced him to get closer to the cars. "It was not like I looked at them from a distance, I wanted them to respond to me in a certain way," he says. The pictures show couples smiling at her, the children scribble, and a woman threw a handy finger. "I think today there could have been a lot more paranoia to be monitored or something, but back then maybe it was a naïve moment." For most people, people thought that was awesome and responded in a cheerful way, and I had a lot of fun doing it.The work came at the beginning of a prolific period for Mandel: "When I see what I was able to do in the 70's, I really feel guilty about what I can do right now, "he says with a laugh, and today he is intrigued by the subtle details he has not paid attention to as a teenager, such as captured reflections in the windows of cars. "It's interesting to come back to something you did 45 years ago," he says. "It's great for me." / "People in Cars" Book


© Mike Mandel

SUIVEZ-NOUS

  • Instagram
  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube

Special M.

Le supplément indispensable

MIKESHAKE®

Une lecture originale du monde contemporain 

LA SELECTION DU DIMANCHE

Notre rendez-vous insolite et décalé du week-end