La Story des Marques Cover.png

NADINE ROVNER: NO VACANCY, OU L'AMERICANA CHIC IDÉALISÉ



🇫🇷 Selon Nadine Rovner : J'orchestre des scènes cinématographiques luxuriantes, explorant un monde visuel de tension, d'anticipation, d'anxiété et de désir accrus. Ces environnements soigneusement mis en scène et richement texturés sont chargés de la nostalgie de l'Americana idéalisée tout en étant imprégnés d'un sentiment de malaise à la surface. C'est un monde peuplé de personnages forts mais souvent détachés, qui regardent au-delà des bords du cadre, témoins silencieux de récits troublants qui restent inconnus. Comme les premiers moments d'un film, ces scènes offrent de nombreuses possibilités. Ou, comme dans la séquence de clôture, ils sont comme une fin non résolue - le spectateur doit soigneusement parcourir les indices scénarisés pour bien comprendre le récit. Les protagonistes habitent des espaces transitoires et anonymes comme les motels et les voitures; ils sont piégés dans des endroits sans touche personnelle qui possèdent un suspense où l'on peut se cacher. Le choix ludique et stylistique de costumes, perruques et accessoires colorés est instantanément transformateur et persiste entre fantaisie et réalité; une époque indéterminée du passé américain glamour. Leurs apparences hyperréelles et brillantes contrastent avec la profondeur de leurs expressions. Remplis de drames existentiels, ces personnages arborent une fausse façade et sont dissonants de leurs décors parfaitement agencés. La beauté exagérée du sujet est un masque encourageant le spectateur à faire preuve d'empathie et à se connecter à ses émotions. Parfois, les groupes de personnages sont maladroits et manquent d'engagement humain. Chaque individu est pris au piège dans son propre monde psychologique en ébullition, suspendu dans ses pensées. L'esthétique d'Americana permet à mes photographies de répondre aux préoccupations contemporaines en créant un cadre éloigné de nos attentes de la réalité. En tant que femme, j'ai lutté contre les sentiments d'oppression, d'incertitude et de peur. Ces récits sont ma réaction viscérale à notre climat politique actuel, ma façon de faire prendre conscience de ces problèmes auxquels nous devons tous faire face ensemble. Reflétant ces émotions, mes photographies sont remplies de femmes qui luttent contre la représentation d'apparences objectivées unidimensionnelles. Ces images préconisent de regarder sous le placage, trouvant la force sur la vulnérabilité. / Nadine Rovner / Instagram



🇬🇧 According to Nadine Rovner : I orchestrate lush cinematic scenes, exploring a visual world of heightened tension, anticipation, anxiety, longing and desire. These carefully staged, richly textured environments are charged with the nostalgia of idealized Americana yet embedded with a sense of unease on the surface. This is a world populated by strong yet often detached characters, who peer beyond the edges of the frame, silent witnesses to unsettling narratives that remain unknown. Like a film’s opening moments, these scenes are filled with broad possibility. Or, as in the closing sequence, they are like an unresolved ending —the viewer must carefully sift through scripted clues to fully comprehend the narrative. The protagonists inhabit transitional, anonymous spaces like motels and cars; they are trapped in places without personal touch that possess a suspense where one can hide. The playful, stylistic choice of colorful costumes, wigs and props are instantly transformative and lingers between fantasy and reality; an unspecified era of the glamorous American past. Their hyperreal, glossy appearances are in contrast with their depth of expressions. Filled with existential dramas these characters bear a false facade and are dissonant to their perfectly arranged settings. The subject’s exaggerated beauty is a mask encouraging the viewer to empathize and connect to their emotions. At times, groups of characters are awkward and lacking human engagement. Each individual is trapped in their own roiling psychological world, suspended in thought. The aesthetics of Americana allow my photographs to address contemporary concerns by creating a setting that is removed from our expectations of reality. As a female, I have struggled with the feelings of oppression, uncertainty, and fear. These narratives are my visceral reaction to our current political climate, my way of raising awareness of these problems we must all face together. Reflecting these emotions, my photographs are filled with women who struggle against the depiction of one-dimensional objectified appearances. These images advocate for looking beneath the veneer, finding strength over vulnerability. / Nadine Rovner / Instagram


© Nadine Rovner

SUIVEZ-NOUS

  • Instagram
  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube

Special M.

Le supplément indispensable

MIKESHAKE®

Une lecture originale du monde contemporain 

LA SELECTION DU DIMANCHE

Notre rendez-vous insolite et décalé du week-end