Patchwork Van Gogh

GIDEON RUBIN: PORTRAITS WITHOUT A FACE



🇫🇷 L'artiste contemporain israélien Gideon Rubin est connu pour ses peintures de sujets anonymes pris dans des moments d'intimité. Pourtant, ironiquement, plutôt que de peindre de la vie, Rubin a tendance à emprunter ses sujets à des photographies dans des albums vintage qu'il a collectionnés du monde entier. Rubin applique une peinture épaisse avec des traits larges, en travaillant avec une palette en sourdine qui donne plus de poids au ton qu'à la couleur. Les figures de ses œuvres ont été modifiées de manière à les rendre réalistes: les gens se couchent, se baignent dans l'eau, se déshabillent ou s'asseyent en contemplation; pourtant, aucun des personnages n'a de visage. La nature fantomatique de ces peintures complète d'autres œuvres, y compris des barques vides et des paysages, présentant au public une situation d'anonymat total. Cela donne envie de comprendre - qui sont ces gens? Qu'ont-ils traversé et comment se sentent-ils? Le manque d'identité et de personnalité signifie que les personnages de Rubin ont des secrets, un facteur qui l'intrigue. "J'ai adoré l'anonymat des sujets", dit-il à propos des photographies qu'il a peintes. "D'une part, ces gens n'avaient rien à voir avec moi - contrairement à mes peintures précédentes, qui étaient de moi, ma famille et mes amis; d'un autre côté, c'était comme si chacune de ces personnes détenait la clé d'une histoire, une histoire que j'essayais d'exploiter." / Ignant



🇬🇧 Israeli contemporary artist Gideon Rubin is known for his paintings of anonymous subjects caught in moments of intimacy. Yet ironically, rather than painting from life, Rubin has a tendency to borrow his subjects from photographs in vintage albums that he has collected from all around the world. Rubin applies paint thickly with broad strokes, working with a muted palette that gives more weight to tone than color. The figures in his artworks have been altered in ways that make them appear realistic: people lie in bed, bathe in water, undress, or sit in contemplation; yet notably, none of the figures have faces. The ghost-like nature of these paintings complements other works including empty rowboats and landscapes, presenting the audience with a situation of total anonymity. This elicits a yearning to understand—who are these people? What have they been through, and how do they feel? Lacking identity and personality means Rubin’s figures have secrets, a factor he is intrigued by. “I loved the anonymity of the subjects,” he says of the photographs he has painted from. “On the one hand, these people had nothing to do with me—unlike my earlier paintings, which were of myself, my family, and my friends; on the other hand, it was as if each of these people were holding a key to a story, a history that I was trying to tap into.” / Ignant


© Gideon Rubin

SUIVEZ-NOUS

  • Instagram
  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube