EXCLUSIVE INTERVIEW: ERIKA ZOLLI




Comme une bulle de savon qui flotte ou les volutes de fumée, le travail d'Erika Zolli, artiste-photographe italienne, traduit une légèreté particulièrement élégante et féminine. Dans cette interview bilingue (français-anglais), Erika présente son univers toute en délicatesse et raffinement, évoque ses influences et sa passion pour le surréalisme. / Instagram

MIKESHAKE : Qui es-tu, Erika? Peux-tu nous parler de toi?

ERIKA : Je suis une photographe autodidacte basée à Milan. Je suis spécialisée dans les beaux-arts. J'ai toujours été attiré par la potentialité de la photographie pour diriger l'observateur dans un monde de poésie surréaliste.


LEVITATION PROJECT

"L'idée derrière Levitation Project est de montrer une vie quotidienne, qui est la vie quotidienne de la ville dans laquelle je vis, à Milan, dans un contexte poétique et fascinant. La légèreté, comme la capacité de regarder le monde avec des yeux qui ne connaissent pas la gravité et ses lois, une lévitation qui s'oppose aux limites du pessimisme postmoderne, nous rappelant la valeur et la profondeur de l'être humain."


MIKESHAKE : Quand j'ai approfondi ton travail, j'ai vu un univers surréaliste et très féminin. Pourquoi le surréalisme? Quelles étaient tes influences?

ERIKA : Depuis mon enfance, je suis fascinée par le surréalisme: Paul Delvaux, Salvador Dali et René Magritte m'ont toujours attiré irrationnellement. Au cours de mes études universitaires, cet intérêt a éclaté. Durant cette période, j'ai découvert les arts du cirque et le monde du théâtre, donc c'était grâce à ces contextes dans lesquels j'ai été immergé que l'intérêt pour la sphère du surréaliste et du rêve est né.


MODERN TIMES


MIKESHAKE : Quels messages forts essayes-tu de donner par ton travail?

ERIKA : Légèreté. Une légèreté qui domine, qui regarde ma photographie dans un monde défiant les lois de la logique, et qui conduit l'observateur à son essence la plus intime.


SURREAL ARABESQUE

Dans «Surreal Arabesque», Erika contraste la perfection du «Beau Idéal» avec l'extravagance de l'imagination, des chimères fantastiques, des figures libres ou, plus génériquement, toutes les nouvelles attitudes créées par les canons ordinaires. Dans ces images, la rationalité se rétracte, la logique se plie sur elle-même et l'esprit est flou. Les approches disociatives, les compositions absurdes, les situations en équilibre entre l'imagination rêveuse et la plus fervente, une recette claire et immédiate de la pensée visible que le photographe transfère à l'image.


MIKESHAKE : Peux-tu nous dire quelques mots sur ton processus artistique?

ERIKA : Dans mon travail, je concentre l'attention sur trois aspects fondamentaux: la profondeur, le mouvement et l'éclairage, ce qui me permet d'atteindre l'étape de l'édition dans les meilleures conditions possibles. Mais l'édition n'est pas seulement une question de retouche photo: les images de l'appareil sont parfois brutes et souvent je dois choisir entre des centaines de photos, un processus de sélection qui nécessite mentalité artistique et prise de décision.


ME AT MY BEST

Dans "Me At My Best", comme le titre l'indique, Erika joue avec elle-même en créant une série d'autoportraits surréalistes et oniriques. Les images délicates caractérisées par des couleurs pastel montrent au sujet un nouveau code visuel, en dehors de toute préoccupation esthétique et morale, où les lois de la logique sont arrêtées pour donner un espace à ce qui est illogique et impossible.


MIKESHAKE : As-tu des conseils à donner à tous les jeunes artistes ou photographes qui ont un style, un talent singulier qui cherche une plus grande exposition.

ERIKA : Mon conseil est de persévérer, d'être curieux et de ne jamais prendre son travail artistique trop au sérieux.


GEOMETRIC VARIANTS


MIKESHAKE : Le dernier mot est pour toi, que souhaites-tu ajouter?

ERIKA : Ces temps-ci, je travaille sur un nouveau projet personnel et j'aimerais ajouter une grande chose que j'apprends des personnes que je photographie : ne pas confondre vitesse et précipitation.


More on Erika Zolli

Instagram : @eribluff


EXCLUSIVE INTERVIEW - ERIKA ZOLLI

© MIKESHAKE, Septembre 2017

SUIVEZ-NOUS

  • Instagram
  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube
Mikeshake-Vincent-De-Luxe-Edition-2.png

MIKESHAKE®

Une lecture originale du monde contemporain 

 L' esprit de M

New Contemporary Art from Instagram

LA SELECTION DU DIMANCHE

Notre rendez-vous insolite et décalé du week-end 

MIKESHAKE a été créé dans un esprit de reconnaissance pour les créatifs émergents et une nouvelle génération d'artistes travaillant sur des supports numériques et physiques. Depuis sa création, notre plateforme a gagné un large public et s'est épanouie sous la cause commune de l'autonomisation de l'artiste et de la défense de la liberté d'expression.

Webzine d'inspiration dédié aux arts visuels, à la pop culture et à la créativité, MIKESHAKE propose une lecture originale du monde contemporain, offre un regard subjectif sur la photographie, met en lumière le détournement d'art classique et présente LE STORE, une boutique d'art et de cadeaux diffusant les marques ART FRAME DESIGN et MIKESHAKE Creative Studio.

Le Club.
Ne manquez plus l'essentiel
Abonnez-vous à MIKESHAKE dès maintenant, gratuitement...