MIKESHAKE® a été créé dans un esprit de reconnaissance pour les artistes émergents et une nouvelle génération de créatifs travaillant sur des supports numériques et physiques. Depuis notre création, la plateforme a gagné un large public et s'est épanouie sous la cause commune de l'autonomisation de l'artiste et de la défense de la liberté d'expression. Avec le temps, notre magazine en ligne a élargi son contenu pour vous offrir une lecture originale et décalée de notre monde contemporain tout en proposant ART FRAME DESIGN, une boutique d'art et de cadeaux exclusive, et la galerie MIKESHAKE® Creative Studio. Nous espérons que vous vous joindrez à nous dans notre exploration du phénomène toujours inspirant que procurent les arts visuels.

 

PLUSIEURS GÉNÉRATIONS DE PHOTOGRAPHES IMMORTALISENT NEW YORK

JOSHUA BLACKBURN: LAUNDRIES, ESPACE SOCIAL EN VOIE DE DISPARITION


🇫🇷 Joshua Blackburn adore les laveries automatiques, l'odeur de la lessive et le bruit des séchoirs. Basé à Londres, le photographe projette d'immortaliser toutes les laveries de la capitale. Sur plus de 300, il a déjà exploré une quarantaine d'entre elles depuis le printemps. "Je veux que le projet soit un témoignage de ces entreprises étonnantes à un moment où elles se débattent pour survivre", explique-t-il. Au Royaume-Uni, il y a maintenant moins de 3 000 blanchisseries, contre 12 500 en 1970, principalement parce que près de 97% des ménages possèdent un lave-linge, contre 65% à l'époque. "Les couleurs, les signes, les machines, les surfaces et la géométrie sont impossibles à résister", dit Joshua Blackburn. "J'ai expliqué à de nombreux propriétaires pourquoi je veux photographier leurs locaux et ils me regardent comme si j'étais fou." Les laveries font partie de la communauté, comme les pubs et les bureaux de poste… "Mais l'espace social qu'elles créent est unique." / The Guardian / Instagram

🇬🇧 Joshua Blackburn loves laundrerettes, the smell of laundry and the sound of dryers. Based in London, the photographer plans to immortalize all laundries in the capital. Of more than 300, he has already explored forty of them since the spring. "I want the project to be a testament to these amazing companies at a time when they are struggling to survive," he says. In the United Kingdom, there are now less than 3 000 laundries compared to 12 500 in 1970, mainly because almost 97% of households own a washing machine, compared with 65% at the time. "Colors, signs, machines, surfaces and geometry are impossible to resist," says Joshua Blackburn. "I explained to many owners why I want to photograph their premises and they look at me like I'm crazy." Laundromats are part of the community, such as pubs and post offices. "But the social space they create is unique." / The Guardian / Instagram

© Joshua Blackburn

SUIVEZ-NOUS

  • Instagram
  • Facebook
  • Twitter

ART
FRAME

DESIGN

Abonnez-vous gratuitement dès maintenant et recevez ce portrait "Mona Lisa, Edition DeLuxe 2020" dans votre boite mail en haute résolution

ABONNEZ-VOUS À

MIKESHAKE®

Beauties

of

Abandoned Places

MIKESHAKE®

Creative Studio