PABLO PICASSO: GIRL BEFORE A MIRROR (1932), COURTE ANALYSE


🇫🇷 La jeune fille devant un miroir est la jeune maîtresse de Picasso, Marie-Thérèse Walter, l'un de ses sujets favoris au début des années 1930. Son profil lavande rose lisse sur fond blanc, semble serein. Mais il se dédouble en un portrait de face vu dans un croissant de lune intensément jaune, comme le soleil où elle s'est maquillée avec du rouge à lèvres et du vert sur la paupière. Peut-être la peinture suggère à la fois le jour et la nuit de Marie-Thérèse avec sa tranquillité et sa vitalité, transition d'une jeune fille innocente et d'une femme mondaine consciente de sa sexualité.

Le tableau est aussi une variante du thème traditionnel de la vanité où une femme réfléchit à la mort face à son miroir, qui semble reflèter ici une tête de mort. Sur la droite, la réflexion du miroir suggère une forme de radiographie surnaturelle de l'âme de la jeune fille, son avenir, son destin. Son visage est obscurci, ses yeux sont ronds et creux et son corps, intensément féminin, est tordu et déformé. Elle semble plus âgée et plus anxieuse. La jeune fille tend la main à son image, comme si elle essayait d'unir ses différents «moi». Le papier peint en losanges rappelle le costume d'Arlequin, le personnage comique de la commedia dell'arte avec lequel Picasso s'est identifié si souvent. Il est un témoin silencieux des transformations psychiques et physiques de la jeune fille.


Dimensions : 1,62 m x 1,3 m

Création : mars 1932

Période : Cubisme

Technique : Peinture à l'huile

MoMA New York


🇬🇧 The girl in front of a mirror is Picasso's young mistress, Marie-Thérèse Walter, one of her favorite subjects in the early 1930s. Her smooth pink lavender profile on a white background seems serene. But it splits into a front view seen in an intensely yellow crescent moon, like the sun where she put on makeup with lipstick and green on her eyelid. Perhaps the painting suggests both the day and the night of Marie-Thérèse with its tranquility and vitality, transition of an innocent girl and a society woman aware of her sexuality. The painting is also a variant of the traditional theme of vanity where a woman reflects on death in front of her mirror, which seems to reflect here a skull. On the right, the reflection of the mirror suggests a form of supernatural radiography of the soul of the girl, her future, her destiny. His face is darkened, his eyes are round and hollow and his body, intensely feminine, is twisted and distorted. She seems older and more anxious. The girl reaches out to her image, as if trying to unite her different "me". The diamond wallpaper recalls the costume of Harlequin, the comic character of the commedia dell'arte with which Picasso identified so often. He is a silent witness of the psychic and physical transformations of the girl.

© Mikeshake

SUIVEZ-NOUS

  • Instagram
  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube
Le Blog Yellow Street Point
Capture d’écran 2020-02-27 à 12.34.19.pn
Capture d’écran 2020-02-27 à 12.33.25.pn
Capture d’écran 2020-02-18 à 11.56.41.pn

SUIVEZ-NOUS SUR